Crédit immobilier : une année 2015 toujours à la baisse ?

Les taux des crédits immobiliers devraient continuer à baisser en 2015

En se basant sur le bilan de 2014 et les perspectives pour l'année à venir, les experts du secteur ont pu anticiper à l'évolution du marché de l'immobilier. Bonne nouvelle : les taux des crédits devraient poursuivre leur chute record. Pendant les premiers mois de 2015 tout du moins, les courtiers franchisés ne devraient pas avoir à se plaindre.

Pas de remontée des taux à l'horizon

On s'attendait dans certains cercles à ce que les taux remontent au cours de l'été. À la surprise des observateurs, on a vu les chiffres baisser jusqu'à atteindre un plancher en décembre. Si les prévisions sont optimistes, les acteurs du secteur immobilier sont d'accord sur le fait qu'on ne devrait pas voir de nouvelle baisse record en 2015.

En moyenne, les taux de crédits immobiliers au mois de décembre étaient de 2,65 % sur 20 ans et de 2,35 % sur 15 ans. Ce record portait la chute des taux sur l'année 2014 à pas moins de 73 points de base. Depuis fin 2011, la baisse des taux a perdu 163 points de base, ce qui correspondrait d'après l'Observatoire crédit logement CSA à plus de 15 % de baisse des prix de l'immobilier. On ne s'attend pas à voir les taux monter au-delà dans les douze mois à venir, et il est probable que les banques feront usage de leur marge de manoeuvre pour réduire les taux encore quelque peu.

Si les taux de crédits immobiliers devaient remonter, ce serait la conséquence d'une hausse des taux directeurs de la banque centrale européenne. Mais on ne doit pas s'attendre à un tel acte tant que l'économie ne sera pas totalement relancée et que l'inflation restera inférieure à 2 %. Fin janvier, les taux les plus bas annoncés sont de 1,40 % sur 10 ans, de 1,40 % sur 15 ans et de 2,00 % sur 20 ans.
Il est temps pour les détenteurs de crédits immobilier de prévoir une renégociation ou un rachat. Du travail en perspective pour les courtiers du secteur.

Du côté des prix de l'immobilier

Les experts s'attendent également à voir les prix de l'immobilier baisser. Les prévisions du réseau d'agences Century 21, publiées début janvier et confirmées par les estimations de la Fnaim, on devrait s'attendre à une baisse raisonnable de 3 % maximum. Crise, montée du chômage et taux qui ne remontent pas expliquent ce recul. En moyenne, le mètre carré vaut moins de 2 500 euros, suite à une baisse de 1,9 % en 2012, de 1,8 % en 2013 et de 2,8 % en 2014. Bien entendu, la baisse des prix n'est pas la même dans toutes les régions du fait du manque de logements neufs mis sur le marché.

On notera l'augmentation de la surface moyenne des biens achetés. Les prix baissant, les ménages s'offrent des logements plus grands. Les maisons acquises en 2014 on une surface moyenne de 110,8 m2 en 2014, ce qui correspond à 1,74 m2 de plus qu'en 2013.

Derniers articles de la rubrique