Rejoindre un réseau oui, mais à quel prix ?

Franchisés, comprenez bien vos obligations

Vous rêvez de vous lancer en franchise dans le secteur du courtage en crédit ? Sachez que vous n'êtes pas seul. Le marché a des hauts et des bas, mais les réseaux recrutent sans arrêt. Beaucoup de candidats à la franchise partent un peu à l'aveuglette, et cela aboutit à des déconvenues. Avant de vous jeter à l'eau, êtes-vous certain de bien savoir à quoi vous vous engagez en signant un contrat de franchise ?

Le principe de la franchise

On le dit souvent : la franchise est une relation gagnant-gagnant. Mais est-ce que l'un des deux gagnants ne l'est pas plus que l'autre ? Pour en juger, considérez les détails du marché. Le franchiseur est propriétaire d'une marque qu'il entend développer au moyen d'un réseau d'unités franchisées. Celles-ci son entièrement indépendantes, car elles appartiennent à des chefs d'entreprises qui les ont financées avec leurs propres fonds. Ces derniers tirent parti du nom et de la réputation de l'enseigne pour développer leur propre affaire.

La relation entre le franchisé et le franchiseur est formalisée par un document qui établit les obligations et les devoirs des deux parties. Le contrat de franchise est au cœur du partenariat entre l'enseigne et les franchisés.

Les obligations financières

Commençons par le plus important : devenir courtier en crédit au sein d'un réseau de franchises, ça n'est pas gratuit. Le franchisé s'engage à verses des sommes régulières à son franchiseur. Ces redevances (encore appelées " royalties ") sont de deux types : la redevance de fonctionnement, qui couvre l'assistance quotidienne (technique et commerciale, en gestion, l'animation du réseau, etc.) et la redevance publicitaire, qui finance les campagnes de communication à l'échelle nationale.

En plus de ces sommes, un franchisé verse à l'enseigne une somme fixe : le droit d'entrée dans le réseau. Ce paiement rémunère le franchiseur en échange de sa marque, de son assistance pour le lancement de l'entreprise et de la formation initiale.

Est-ce que le franchisé fait une bonne affaire en signant son contrat ? Tout dépend du réseau. Dans l'immense majorité des cas, les services fournis par l'enseigne et le temps gagné pour se constituer une clientèle fidèle valent largement ces dépenses. Il suffit de se poser la question suivante : combien l'équivalent coûte-t-il à un entrepreneur indépendant ?

L'adhérence aux normes du réseau

La franchise repose sur le principe d'uniformité, c'est à dire que l'expérience client doit être identique d'une unité franchisée à l'autre. Pour que cela soit possible, le chef d'entreprise doit travailler en suivant le savoir-faire qu'on lui a enseigné, et surtout respecter les consignes de l'enseigne. Pas question par exemple de modifier ses offres, ses prix ou les couleurs de son bureau.

Les clauses particulières d'un contrat de franchise

Enfin, devenir franchisé entraîne quelques complications quand on décide de sortir du réseau. Par exemple, revendre son affaire requiert d'obtenir l'accord de son franchiseur. Certains contrats de franchise sont également assortis d'une clause de non-concurrence. Mieux vaut bien faire lire son contrat avant de s'engager !

Derniers articles de la rubrique